Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2016.07.23

dedans-dehors #46

SDC10457 (.jpg

photographie Corinne LL / vis à vis où quand je ne m'en souviens plus

2013-08-11 13.41.08.jpg

Publié dans _DEDANS-DEHORS

2016.07.22

une histoire très courte d'une fille qui avait une mère et voulait l'écrire, à paraitre automne 2016

éditions La porte

extrait

la présomption de l'’existence d’une autre forme de vie avait démarré

 

avec elle

 

la possibilité de la variation la nécessité de trouver

c’est elle qui m’avait mise en lien avec cette idée

 

il n’est pas certain que cela me serait venu de moi-même puisqu'à ses côtés contre elle à sa recherche il semblait

manifeste que les formes respectives des uns et des autres étaient discutables et-ou inappropriées comme si

chacun pouvait s’être trompé si bien que pourquoi cette forme là quelles autres peut-être et puis sans doute

étaient-ce là les questions que véritablement nous nous posions ou que nous évitions

 

 

 

La micro maison d’éditions La Porte est dirigée par Yves Perrine.  Depuis des années, avec son épouse Monique, il plie, assemble et coud des recueils de poésie de quelques 16 ou 24 pages, rectangulaires au format 10×14 et à la jaquette toujours ivoire, cousus main et numérotés à 200 exemplaires.
À l’enseigne de la revue Poésie en voyage, les éditions La Porte d’Yves Perrine nous proposent, dans la tradition des rares et précieux “minuscules”, des ouvrages de nombreux auteurs comme Bernard Noël, Jean Rousselot, Andrée Chedid, Hélène Cadou, Max Alhau, Gilles Baudry, Antoine Emaz, Jean-Pierre Boulic, Jacques Ancet, Jean Lavoué, Marcel Migozzi, Gabrielle Althen, Guénane…
Avec toujours une prédilection pour les textes brefs, qu’il distille six fois par an par abonnement. Chaque recueil est tiré à 200 exemplaires et reste disponible au prix de 3,80 euros à l’adresse d’Yves Perrine (Yves Perrine, 215 rue Moïse Bodhuin, 02000 Laon).
(Denis Heudré)

2016.07.10

comprehension-appréhension #46

_on dit partir on dit revenir de loin et aussi j'ai failli y rester

ou bien

_ça ne se passe pas dans les parages tout ce bleu mais ça aurait pu l'être

 20160502_130627.jpg

20160502_130257.jpg

Assila, Maroc, avril 2016

20150101_150145.jpg

 Taghazout, Maroc, juin 2016

20150101_153803 - Copie.jpg

   Imsouane, Maroc, juin 2016

20160427_103837.jpg

13418510_728439277298991_218542127489386543_o.jpg

20160427_103802.jpg

on the road of course, Maroc,avril 2016

1 - Copie.jpg

2.jpg

entre Taghazout et Immouzer autrement dit la vallée du Paradis, Maroc,novembre 2016

photographies Corinne LL

comprehension-appréhension #47

45 - Copie.jpg45.jpg

 

il est bien là n'est-ce pas ?

c'est bien lui n'est-ce pas ? 

 

 

des suites

quasi dans un même temps jusqu'à épuisement sans toutefois tout à fait disparaitre

/ langues je viens (La Porte)
/ il ne suffit pas d'un tas de cendre pour faire un homme (éditions Le Frau)
/ seule bleue dans l'eau limpide (ed la vachette alternative)
/ compte de femmes (Approches éditions)

Publié dans ACCUEIL