Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2015.06.04

un au fur et à mesure avec Virginie Gautier

des choses commencent comme des séquences, notes et regards notes de ; aller y regarder juste derrière chez toi c'est déjà partir

 

photographies de C.LL/05-2015/Quimper,Steir

2015-04-14 17.14.08.jpg2015-04-14 17.26.10.jpg

2015-04-14 17.02.25.jpg2015-04-14 17.15.25.jpg 

Publié dans au fur et à mesure

2013.05.28

Anthologie personnelle -en partage avec le blog de l'association matière à mots-

http://matiereamots.hautetfort.com/le-passage-du-mois/

Publié dans anthologie | des choix

2013.05.25

Cupid, Kat onoma

http://youtu.be/1Cc0S9ayfhY

(en version accoustique)

2013.05.01

vases communicants avec Lou Raoul | 3 passages-textes | février, avril, mai 2013

Pimagic-super-photo (2).png

photographie de Corinne LL / Irlande, Baie de Dingle, 2008

 

J'ai le plaisir d'accueillir dans le cadre du dispositif "Vases communicants", Lou Raoul.

Tiers Livre (http://www.tierslivre.net/) et Scriptopolis (http://www.scriptopolis.fr/) sont à l'initiative du projet de vases communicants : Circulation horizontale pour produire des liens autrement. Programme qui a démarré le 3 juillet 2012.

 

Un échange poétique, littéraire, "chacun écrit sur le blog de l'autre" ; quelque chose qui s'écrira durant un temps non défini ; par voix de conséquence -les textes déposés se faisant d'une manière ou d'une autre résonances-

Présentations sont faites. On démarre le 1er février 2013 ...

 

vers le blog de Lou http://friches-et-appentis.blogspot.com

vers "le fédérateur" des échanges ; Pierre Ménard ; Liminaire    http://www.liminaire.fr/liminaire/article/les-vases-communicants

 
 
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
 

tu te garderas et quoiqu'il advienne

à la fenêtre de la chambre haute

- crois-moi -

 

 

et si tu as bifurqué dans les lits de la contre-allée là où maintenant

tu ne t'assieds ne t'allonges ni plus rien

toute la nuit tu es une renarde

- ta langue humide -

qui me parle

(ce que tu me dis)

 

 

mais ta voix de plus en plus faible

je ne t'entends pas, je dis, je ne sais pas te mentir

un dimanche c'est le soir

les quatre tours du quartier sont tombées avec le tout

ça veut dire les deux mortes et

(ce qui reste sans nom)

 

 

quand je te dis que je ne t'entends plus

et que mes yeux sont vers toi à la fenêtre où tu te

- je m'en prie aussi -

 

 

garde-nous rassemblées

 

Lou Raoul / pour Vase Communicant du 1er février 2013

 

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
 
Mon premier passage-texte, Vases Communicants du 1er février 2013 sur le blog de Lou Raoul
 
 
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
 

 

parfois ce n'est pas une chambre
mais toujours c'est
haut

à la fenêtre gerbière pour accéder une échelle
- son bois gris -
de coups de pied tu la fais parfois basculer
ronces broussailles par-dessus
notre presque silence couché rythmé
par tes jambes avec de la laine
par tes jambes avec de l'orage dans un champ de blé
par-dessus notre presque silence sourd à
(you're so hard to reach)

 

quand le froid nous serre
longtemps sur ta taille mes mains sur ton nom
ou dans tes cheveux longs à défaire


Lou Raoul / pour Vase Communicant du 5 avril 2013

 

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
 
Mon deuxième passage-texte, Vases Communicants avril 2013 sur le blog de Lou Raoul
 
 
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

le cheval fauve je le retiens

là où j'attends la question de ton temps ces mots de ta bouche

par la fenêtre ça me va bien

 

de creuser la lézarde tu cesses

peut-être en murmurant en fredonnant vers moi ces mots

je t'entends plus distinctement alors vas-y

sur mon visage la jeunesse acceptée de tes lundis alors viens

tu respires épaules coudes poignets à tout le soleil

étrange étrangère à mes froids feux de paille tu fais bien

mieux

(be kind to yourself)

autrement et un autre hiver à nous remercier dirons-nous

 

tes pâles paupières  nous entrouvrent

-crois-moi-

et notre allant encore

 

Lou Raoul / pour Vase Communicant du 3 mai 2013

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
 
Mon troisième passage-texte, Vases Communicants du 3 mai 2013 sur le blog de Lou Raoul
 
 
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Publié dans vases communicants

2013.04.28

Je nage, Deleuze, Rodolphe Burger

http://youtu.be/rSEfrFjJ4sg

Tante Elizabeth, Rodolphe Burger, Olivier Cadiot

http://youtu.be/YNNw1h-kFqI

2012.10.27

.

Publié dans PAS SEULE

2012.10.17

Le manque, Léo ferré

http://youtu.be/IqpCbh6wHIY