Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nov. 03, 2017

L'Ivraie, librairie café de Douarnenez, une lecture musicale de "pourquoi la vie est si belle ? (avec Néo et un peu d'oiseaux -pour aider)

L'ivraie, librairie-café de Douarnenez, 4 novembre à midi

par le collectif 30 minutes d'insomnie

 

Jacques Vincent, "paroleur attentif qui apprit d'oreille la langue des poissons"

Gérald Méreuze, contrebassiste, "rivière au cours impassible qui prend source à tous les bonheurs dont elle nous irrigue"

 

« Pourquoi la vie est si belle? », titre emprunté à une chanson d’Arthur H est suivi de la double parenthèse « avec Néo et un peu d’oiseaux -pour aider-« . Il y a plusieurs parenthèses dans ce recueil, brèves amorces de digressions qui laissent à penser sans se prolonger, restent à terre pendant que sur les lignes se posent les oiseaux qui traversent le récit sans en rompre l’avancée (celui du deuil d’un père) de poèmes en poèmes. L’écriture est fragmentée en stances qui maintiennent leurs vibrations dans les silences des blancs (comme des cordes pincées). Un continuum se dessine pour partager avec le lecteur l’intimité d’une respiration. « Les phrases sont des agissements » et celles Néo (fils de l’autrice) « sont la pluie qui humecte les jeunes pousses de [son] jardin ».

 

un enregistrement :
podcast