Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avril 21, 2020

avril 2020, extrait de "la preuve jusqu'au sommeil", inédit ©

Les carnets d'Eucharis 2020, poésie | littérature | les arts de l'image

!cid_ii_k94adhx43.jpg 

 

avec Sophie Loizeau, André Markowicz, Anne-Lise Blanchard, Jacques Estager, Corinne Le Lepvrier, .... Martine Konorski..., Angèle Paoli,...

 

extrait ; premières lignes ;

…/...

quelqu’un d’autre était comme mon père quand il a dit petit chat et aussi lui faire un petit

…/...

ma mère je l’aurais aimé Castafiore

…/...

plus ça va plus je dirai juste mes ailes d’ange je n’ose pas les accrocher au-dessus de mon lit

…/...

la petite pâte de mon chat appuyée sur ma main sous le drap

…/...

ne m’en veux pas si c’est écrit comme ça c’est presque la nuit

…/...

je ne sais pas à qui dire quelqu’un d’autre elle était comme ma mère quand elle a dit et fait quelque chose 

…/...

ce n’est pas tout à fait fait pour être écrit mais pour être entendu

…/...

comme mon chat ronfle mon père ronflait très fort avant de mourir et le mot est faible / ma mère avant elle avait enflé ses doigts

…/...

plus jamais je n’écrirai toutes sortes de choses comme petite comme je suis ou tu me ferais pas un escalier

…/...

jamais jamais on ne verra la famille tortue courir après les rats

…/...

c’est de la folie quand tu veux ne pas dormir comme ça

…/...

 

CONTACT : Nathalie Riera

L’Atelier des Carnets d’Eucharis 

  L’Olivier d’Argens – Chemin de l’Iscle  

BP 90044   83521 Roquebrune-sur-Argens Cedex

 

http://lescarnetsdeucharis.hautetfort.com/

Les commentaires sont fermés.